Stefan Zweig, l'impossible renoncement

,

À propos

Né dans un empire moribond, au sein d'une famille bourgeoise juive et cultivée, Stefan Zweig est l'auteur de langue allemande le plus publié et le plus lu dans l'entre-deux-guerres. Frappé de plein fouet par la Première Guerre mondiale, il devient peu à peu pacifiste, attitude dont il ne se départira plus sa vie durant. Menacé par l'arrivée des nazis au pouvoir à Berlin, il quitte l'Autriche en 1934, tant la tension y est insupportable, dans l'attente de l'annexion, et connaît l'exil au Royaume-Uni, aux États-Unis puis au Brésil.
En dépit des conditions dans lesquelles il vit grâce à sa notoriété et sa fortune, coupé de sa bibliothèque et de sa patrie, Zweig étouffe. D'autant plus que le nouvel ordre mondial exige de lui qu'il renonce à ce qu'il est  : écrivain, de langue allemande et juif. On lui dénie le droit d'écrire, le droit d'être allemand quand le fait d'être juif représente un véritable arrêt de mort. Incapable de ce triple renoncement, véritable négation de son être, il choisit le suicide.
 
Mathilde Aycard et Pierre Vallaud sont spécialistes des guerres du premier xxe siècle ainsi que des totalitarismes. Ils ont notamment publié La Seconde Guerre mondiale (Acropole, 2002), 14-18  :  La Première Guerre mondiale (Fayard, 2004), Dictionnaire encyclopédique du IIIe  Reich (Perrin, 2008), Russie. Révolutions et stalinisme, 1905-1953 (L'Archipel, 2012) ou encore Salò, l'agonie du fascisme (Fayard, 2018).

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • Auteur(s)

    Mathilde Aycard, Pierre Vallaud

  • Éditeur

    Fayard

  • Date de parution

    31/08/2022

  • Collection

    Biographies Historiques

  • EAN

    9782213714752

  • Disponibilité

    Disponible

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pierre Vallaud

Historien et éditeur, spécialiste de la période contemporaine, Pierre Vallaud enseigne les relations internationales à l'université Saint-Joseph de Beyrouth et dirige le Cerges (Centre d'études et de recherche géostratégique). Parmi ses nombreux ouvrages, Histoire du XXe siècle (Marabout, 1989), L'Exode (Perrin, 2000), La Seconde Guerre mondiale (Acropole, 2002), Les Français sous l'Occupation Pygmalion, 2002), La Première Guerre mondiale (Fayard, 2004), La Guerre d'Algérie (Acropole, 2005), Les Guerres du XXe siècle (Acropole, 2008), Atlas géostratégique du Proche et du Moyen-Orient (Perrin, 2010).

empty