Débats Publics

  • After banking

    Paul de Leusse

    Auriez-vous imaginé, il y a de cela dix ans, un monde bancaire sur le point de connaître d'aussi incroyables bouleversements ? Nous vivons aujourd'hui une véritable schizophrénie bancaire: chacun a besoin de son banquier, mais trop peu d'entre nous ont confiance en lui.

    Serait-ce la fin d'une ère ? Plutôt le début d'une nouvelle ; celle de l'afterbanking, marquée par la reprise en main de la gestion de son argent par le consommateur. L'argent devient un produit de consommation comme les autres, dont chacun exige de garder le contrôle.

    Alors que les banques traditionnelles peinent à restaurer leur image, les technologies digitales offrent de formidables opportunités pour développer l'inclusion financière, mieux comprendre les besoins des clients et leur offrir l'instantanéité et la transparence qu'ils demandent.

    Paul de Leusse, Directeur Général Adjoint d'Orange, démontre dans cet essai comment de nouveaux acteurs, notamment les néobanques, posent les bases d'une nouvelle relation bancaire, placée sous le signe d'une confiance retrouvée, et donnent désormais le ton pour l'avenir du secteur.

    Un livre fondateur... de l'afterbanking !

  • La finance peut devenir un facteur clef de redressement de l'économie mondiale. La crise financière de 2007-2008, et la grave récession économique mondiale qui a suivi, ont fait de la finance l'ennemi à abattre aux yeux des citoyens de la planète.

    Nombre des tensions actuelles qui traversent le monde (populisme, nationalismes...) sont un écho de la grande désillusion qui a touché tous ceux qui croyaient, depuis 1944, en un système financier porteur de développement économique et garant de la coopération internationale.

    L'humanité connaît une crise de confiance sans précédent. Et pourtant, elle n'a jamais eu autant besoin d'avoir confiance - en l'avenir, dans les autres, en elle-même - pour relever les défis cruciaux (pauvreté, paix, climat) qu'elle n'a plus le choix d'ignorer.

    Il est temps de se réconcilier avec la finance ? De renouer avec son essence d'outil ? De la domestiquer pour éviter qu'elle soit cette force sans conscience pouvant mener le monde à la ruine ? Et s'il était temps de la réenchanter ?

    Pas en refaisant du vieux avec du neuf, ou du même autrement... Non, mais en la refondant sur des bases saines, en la réinventant au service du bien commun - ce pour quoi, à l'origine, elle avait été fabriquée - ce contre quoi l'homme n'aurait jamais dû la laisser aller.

  • Comment nos entreprises peuvent-elles renouer avec la performance alors que la crise continue de déprimer l'économie et la société françaises ? En décidant autrement.

    Acquisitions calamiteuses, guerres de prix involontaires, stratégies qui tuent le malade qu'elles devaient sauver... Face à ces situations, le premier réflexe est toujours le même : trouver les coupables ! Pourtant, nos dirigeants ne sont évidemment pas incompétents. Mais ils sont, comme nous tous, victimes de biais cognitifs, d'erreurs de jugement récurrentes et prévisibles.

    Pour l'auteur, bien décider passe par la force de l'équipe. Pour cela, les leaders doivent construire une solide architecture de décision, une méthode qui mobilise l'intelligence collective de leur équipe.

    S'appuyant sur les travaux les plus récents en économie comportementale et sur son expérience des coulisses de la prise de décision, Olivier Sibony propose des solutions concrètes pour décider juste. Il ouvre une nouvelle voie pour bâtir des entreprises prospères, à rebours de l'individualisme trop souvent associé à la société d'aujourd'hui.

  • Le digital est partout, intégré dans chacun de nos objets les plus usuels. Il est devenu un modèle économique à part entière : il n'est pas un jour sans qu'une start-up ne vienne bousculer les habitudes des entreprises, même les plus solides. Il contribue à la création de nouveaux services mais également à leur dématérialisation. Digital vs physique : doit-on s'attendre à "une guerre des mondes" et à la substitution du physique par le virtuel ?

    Pour Anne-Marie Couderc, la réponse est non. Aux antipodes du discours dominant, cette cheffe d'entreprise fait le pari que la révolution numérique renforce notre besoin de proximité. Si le digital est un outil, la relation humaine, fondée sur le contact physique, est davantage une nécessité, une donnée universelle, un des leviers du commerce et de la qualité de vie.

    Pour autant, la révolution numérique rebat les cartes et oblige le commerce de proximité à se réinventer en intégrant les possibilités offertes par le digital. Le e-commerce ne s'oppose pas aux réseaux des magasins "physiques". Les deux offres se complètent et le consommateur est aujourd'hui habitué à une démarche "multicanale". En ce sens, "le meilleur des deux mondes" doit converger. Ceci vaut notamment pour le réseau des marchands de journaux au sujet duquel Anne-Marie Couderc nous présente une vision d'avenir optimiste et exigeante.

  • The European continent has never been more important to the future of the global economy. The role of the European Union is now being overshadowed by seemingly existential threats. Europe is changing, and changing quickly.

    The global economy is also changing, and is doing so more quickly than at any other time in history. Companies are changing the way in which they do business, and the way in which they define business. What is success? How do we measure business performance in the new global economy?

    The transition from old economic models to a new business paradigm creates environmental, social, and societal issues. Seeing companies through the challenges ahead will require strong leadership, exceptional vision, and talent. This book sets out the views of five women who match this description.

    While women are still underrepresented in senior management positions, these women have succeeded as business leaders. Does the uniqueness of the female experience affect their vision of the economy? What can their careers and their companies tell us about business performance?

    Perhaps most importantly - for Europe, for these women, for our economy as a whole - what comes next?

    Julie Chapon - Co-founder of Yuka, Cristina Garmendia - President of the 'Fundacion Espana Constitutional', Emma Marcegaglia - President of Eni, Laurie Pilo - Managing Director of Ayming Benelux, Anne Rigail - Chief Executive Officer of Air France

  • France Digitale, representing the best of the French tech sector, has gathered together nine contributions in order to provide an engaging perspective on the topics that have been the main focus of the year in tech. These topics have dominated much of the conversation around tech over the last year, and it is important that all tech stakeholders equip themselves to deal with these issues. United Tech of Europe is a contribution by France Digitale to the conversation and is the first attempt to seek to answer some of these big questions.

    This year's topics include women in tech, tech for good, Al for good, the European VC ecosystem, and the rise of digital health services. The African continent and its particular perspectives for growth are also considered, along with a review of how the tech sector and the wider economy can tackle the issue of the skills gap.

    The contributors to United Tech of Europe are all business leaders, start up founders or tech superstars - and sometimes all three at once. Between them, the contributors have founded companies worth billions of euros, and have changed the face of the economy. They work in a variety of sectors, in a variety of countries and in a variety of ways, but all share the same commitment to contribute to this conversation. They have shared their unique and valuable insights into these contemporary strategic issues as the industry arrives at a critical juncture in its development, and their views could not be more timely.

empty