• À partir de cas concrets, un ouvrage utile par une psychanalyste de renom

    Les peurs nous empêchent de vivre : peur de passer à côté de son existence et peur d'aller de l'avant, peur de ne pas rencontrer l'amour et peur d'aimer, peur de ne pas faire comme il faut et peur de réussir, peur de ne pas trouver sa voie et peur de s'imposer... Dans cet ouvrage, Catherine Bensaid partage sa longue pratique en nous racontant des histoires de patients. Elle montre comment il est possible de se libérer des peurs qui envahissent le quotidien, et donne de précieux conseils valables pour tous, dispensés avec la bienveillance qui caractérise son approche et qui en a fait le succès. Des poèmes ou des textes de sagesse viennent conclure chaque chapitre, offrant ainsi des paroles universelles de guérison.

    Par l'amour auquel Catherine Bensaid nous invite, par l'acceptation de ce que nous sommes, tels que nous sommes, la métamorphose s'accomplit, l'alchimie s'opère, le vivant prend forme. Au-delà des peurs.

  • La femme libérée est-elle libre ? Elle s'est battue pour défendre ses droits, contre l'inégalité et l'enfermement subis pendant des siècles. Mais vit-elle aujourd'hui chaque étape de son existence selon ses aspirations les plus profondes ? Chaque jour, Catherine Bensaid reçoit en consultation des jeunes filles et des femmes. Et chaque jour, elle fait le même constat : beaucoup sont prisonnières, déchirées entre les attentes dont elles sont l'objet et ce qu'elles désirent. Quel est donc ce poids que nous portons en héritage ? Et comment retrouver notre liberté d'être femme ? Mêlant les paroles de ses patientes et celles des femmes écrivains à sa propre expérience, l'auteur analyse ce qui entrave nos vies et nous montre comment inventer une existence qui nous ressemble. Libre d'être femme est un livre qui permet de mieux se comprendre et de trouver la force de se révéler à soi-même. Pour s'ouvrir à l'autre, à l'amour, à la vie.

  • "Personne ne m'aime." "Je ne m'accepte pas tel que je suis." "J'ai la sensation de ne pas exister." "Rien ne va jamais comme je veux." Que pouvons-nous contre ces pensées négatives qui nous obsèdent et nous rendent malades ? Comment nous libérer des systèmes qui nous empêchent de vivre, sans pour autant entreprendre une psychothérapie ?
    Catherine Bensaïd nous propose dans ce livre formidablement tonique de découvrir l'origine de notre douleur, d'apprendre à ne plus répéter les comportements qui nous font mal, à ne plus suivre les chemins tracés par les autres, bref, à être adulte, à écouter nos désirs et à nous donner, enfin, droit au bonheur.

  • "C'est toujours la même histoire et ce n'est jamais la même." C'est votre histoire. Amour perdu, amour d'un jour, amour toujours. Est-ce bien lui ? est-ce bien elle ? M'aime-t-il ? M'aime-t-elle ?
    L'amour, nous le cherchons, nous l'appelons, nous le rêvons, nous l'idéalisons. Aussi avons-nous parfois quelques difficultés à faire coïncider rêve et réalité, à accepter un "non", à surmonter une rupture...


    Voici enfin un antidote au mal d'amour. Un livre clé qui nous indique comment éviter la souffrance, apprendre à aimer et à être aimé. Parce que l'on a tous droit au bonheur et que l'on peut vivre un amour fou sans devenir fou.

  • La mort nous fait prendre conscience de la vie. Chaque deuil a son histoire propre, son temps, sa douleur, sa trace dans notre chair et nous avons chacun notre façon de composer avec lui. Il importe de pouvoir en parler. Parce qu'il importe de pouvoir continuer à vivre et de « faire honneur » à la vie... C'et la voie que nous montre Catherine Bensaïd dans ce livre, fruit de son expérience personnelle et de son écoute de psychothérapeute.

  • Dans Aime-toi, la vie t´aimera, Catherine Bensaid invitait à mieux s´aimer, dans Histoires d´amours, histoires d´aimer, à mieux aimer l´autre, dans Je t´aime, la vie, à se libérer de nos chagrins enfouis... Ce nouveau livre nous convainc que le meilleur est possible pour chacun d´entre nous à condition de savoir entendre la musique des anges!Ce sont nos sentiments, nos peurs, nos désirs qui conditionnent les événements extérieurs auxquels nous devons faire face. Le bonheur est en nous à condition qu´on apprenne à s´écouter, c´est-à-dire à se connecter à l´ange, cette part de nous qui nous veut du bien. Il est impossible de se connecter à ce quelque chose qui est plus grand que nous, si l´on en est empêché par un trop lourd fardeau. Catherine Bensaid nous dit comment nous libérer de nos démons et comment apprendre à nous faire confiance pour s´ouvrir à la parole de l´ange. Intégrer le spirituel dans le quotidien, tel est le pari réussi de ce livre qui, par son projet et son écriture achevée, s´inscrit dans la continuité du travail de Catherine Bensaid.

  • Deux femmes, l'une psychanalyste, l'autre rabbin, dialoguent avec passion de l'amour et de l'amitié.
    Elles commentent quatre midrashim, petits contes métaphoriques pleins de sagesse.
    Une invitation pour le lecteur à un dépassement de soi, à découvrir la part d'infini en l'autre et à porter sur la vie un regard neuf et lumineux.Dans la tradition juive, les midrashim se présentent comme de courtes histoires qui surprennent par leur simplicité, leur poésie et parfois leur humour - comme autant de paraboles qui font référence aux relations que nous tissons avec les autres, mais aussi à l'altérité, à la part d'étrangeté qui est en nous ou bien encore à ce mystère, cet infini, qui nous transcende. Mais le Midrash, c'est aussi un espace donné aux rêves, à l'imaginaire et à l'évocation de sa propre réalité. Il nous apporte des leçons de vie. Ses sens multiples et cachés se laissent découvrir au fil des interprétations, et nous en sommes peu à peu transformés.
    Les auteurs ont choisi ici quatre midrashim qui nous parlent des secrets de l'amour et de l'amitié, du miracle de former un couple, ou encore de la beauté - et de la complexité - des liens qui nous unissent les uns aux autres. Quatre petites histoires : la consultation d'un couple qui se rend chez le rabbin parce qu'il n'arrive pas à concevoir un enfant ; une matrone romaine qui veut organiser les mariages à la place de Dieu ; le rappel de ce qui unit deux amis et une scène curieuse chez le boucher... Des tableaux très concrets, mais dont les auteurs vont nous révéler le sens caché au fil de leur échange, puisant des enseignements au coeur de la philosophie juive et de leur pratique professionnelle respective - une leçon d'écoute et d'exigence éthique dans la relation à l'autre.
    Dans ce dialogue, Pauline Bebe et Catherine Bensaid trouvent une inspiration et un souffle redoublé, un enrichissement réciproque dont chacune, avec ses mots, son expérience et son histoire, se fait l'écho.

empty